Le responsable de la confidentialité des publicités de Google explique pourquoi il se bat pour sauver l’Internet financé par la publicité

La publicité numérique devrait être plus sécurisée, mais abandonner complètement un site Web financé par la publicité serait une erreur, écrit Claire Norburn de Google.

L’accès à des informations de qualité n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. Nous vivons une pandémie, voyons le coût de la vie et une crise énergétique, assistons à une guerre horrible en Ukraine et vivons des crises climatiques croissantes dans le monde entier.

Les gens comptent sur des informations accessibles et fiables pour les aider à naviguer dans l’incertitude. Aujourd’hui, près de 90 % de l’Europe est en ligne, avec une explosion d’outils, d’informations et de contenus à portée de main.

Les publicités ont joué un rôle clé à cet égard, car elles ont financé notre contenu préféré, des journaux aux magazines, en passant par la télévision de divertissement et maintenant Internet. Mais maintenant que de plus en plus de personnes sont en ligne et plus soucieuses de leur vie privée, le modèle Internet financé par la publicité est devenu un sujet de discussion.

Les gens rejettent les publicités qu’ils considèrent comme du spam ou intrusives. Les régulateurs du monde entier exigent à juste titre un Internet plus privé, et certains critiques demandent une interdiction complète de la publicité personnalisée.

Nous avons clairement besoin d’un Internet plus responsable et respectueux. La publicité numérique doit être plus sûre pour les personnes, performante pour les éditeurs et plus forte pour les entreprises. Mais abandonner complètement un site Web financé par la publicité serait une erreur. C’est pourquoi:

Les annonces peuvent être rendues plus privées

Passer à un monde sans cookies tiers signifie repenser la technologie sur laquelle une grande partie du système publicitaire est construite et créer de nouvelles solutions axées sur la confidentialité. Mais ces solutions peuvent – ​​et existeront – exister.

Nous partageons et testons bon nombre d’entre eux via le Privacy Sandbox : nous fournissons de nouvelles technologies qui permettent aux utilisateurs de voir des publicités pertinentes sans compromettre leur confidentialité ni les suivre sur les sites. Nous travaillons avec l’industrie sur le changement, écoutons leurs commentaires et restons sur la bonne voie pour éliminer progressivement les cookies tiers d’ici la fin de 2024.

Ce ne sont pas les seuls changements que nous apportons. Chez Dmexco à Cologne, nous avons annoncé deux nouveaux outils supplémentaires pour aider les utilisateurs et les annonceurs à évoluer vers un Web plus privé.

Le premier est le Google Ads Privacy Hub, conçu pour aider les annonceurs à suivre les innovations de produits et à apprendre des autres.

Le second est Mon centre d’annonces. L’année dernière, 300 millions de personnes ont visité les paramètres des annonces et ont choisi de rendre les annonces plus spécifiques. Mon centre d’annonces permet aux utilisateurs de contrôler les annonces qu’ils souhaitent voir sur la recherche, Discover et YouTube en choisissant ce qu’ils aiment et n’aiment pas au même endroit. Cela fonctionne parce que les meilleures publicités sont utiles, pertinentes et sûres.

Les publicités deviennent plus privées

L’année dernière, nous avons interrogé plus de 7 000 Européens et constaté que lorsque les marques respectent la vie privée, leurs publicités sont plus performantes. Cette année, nous sommes allés plus loin : 20 000 Européens s’interrogent sur les conséquences des bonnes et des mauvaises expériences en matière de vie privée.

La recherche montre que l’industrie n’est pas seulement récompensée pour le respect de la vie privée des gens – elle ne peut pas se permettre de ne pas le faire.

Les trois quarts des personnes interrogées préfèrent acheter auprès de marques qui leur donnent plus de contrôle sur leur vie privée, et près de la moitié ont déclaré qu’elles passeraient à une marque qui respecte leur vie privée en ligne.

Lorsque les marques se sont trompées, les résultats ont été drastiques. Une mauvaise expérience en matière de confidentialité a presque autant d’impact négatif sur la confiance des clients que le vol de leurs données, suffisamment pour qu’ils changent complètement de marque. L’impact d’une expérience de confidentialité négative est plus important qu’une expérience positive, donc une fois que le mal est fait, il est presque impossible pour les marques de faire revenir les clients.

La recherche était claire : une annonce privée est une annonce efficace. Passer à un modèle plus privé n’est donc pas seulement une option, c’est une nécessité.

Les gens veulent un site Web financé par la publicité

Passer à un modèle Web plus respectueux, responsable et financé par la publicité n’est pas seulement essentiel au succès de la publicité, c’est également essentiel pour l’avenir du Web.

Nous avons vu des appels à interdire complètement les publicités personnalisées et à ne compter que sur les publicités “contextuelles”. Mais cela ne paiera pas pour le Web que tout le monde veut. On estime que si les publicités personnalisées devaient soudainement disparaître, 32 à 39 milliards de dollars s’éloignerait de ceux qui s’appuient sur la technologie Web ouverte, y compris les éditeurs, à une époque où les informations faisant autorité n’ont jamais été aussi importantes.

Certains disent que tous les services doivent être payés. Mais cela transformerait le Web en un produit de luxe, excluant des milliards. C’est pourquoi Netflix, un pionnier du modèle d’abonnement, et d’autres comme Disney et HBO présentent désormais des publicités aux utilisateurs qui veulent ou doivent payer moins.

Ces modèles alternatifs ne sont pas seulement défectueux, ils sont aussi impopulaires. Recherche par IAB Europe montre que 75 % des Européens préféreraient l’expérience Internet actuelle à une expérience Internet non ciblée où ils devraient payer pour accéder aux sites Web, au contenu et aux applications.

Pour la publicité en ligne et l’avenir d’Internet, c’est un moment maintenant ou jamais. Sans la confiance des gens, l’avenir de l’Internet financé par la publicité est en jeu. Nous devons accepter le changement et créer un Web financé par la publicité et adapté à l’avenir : un Web qui donne aux utilisateurs les informations de qualité dont ils ont besoin, fournies avec la confidentialité qu’ils méritent, par des marques en qui ils peuvent avoir confiance. Nous sommes là pour accompagner cette transition.

Claire Norburn est responsable de la confidentialité des publicités pour Google au Royaume-Uni et en Irlande.

Leave a Reply

Your email address will not be published.