Huit choix et quelques échanges: repêchage des Vikings en sept rondes

Sous la direction du nouveau directeur général Kwesi Adofo-Mensah et de l’entraîneur-chef Kevin O’Connell, les Vikings ont commencé leur premier repêchage avec seulement trois choix au cours des quatre premières rondes et un total de huit choix. Mais un échange de premier tour peut les aider à accumuler quelques chances supplémentaires d’obtenir un joueur efficace. Nous avons également inclus un échange de troisième tour, où les Vikings reviennent pour un choix supplémentaire, qui devrait être un repêchage de 2023 avec un quart-arrière. Voici notre meilleure estimation de la façon dont ils vont passer les élections de ce week-end.

Le tour 1 débutera à 19h00 le jeudi 2-3. Les visites sont le vendredi (18h00) et 4-7. Les visites auront lieu le samedi (11h00). Le projet sera publié au ch. 5, ESPN et réseau NFL.

PREMIER CHOIX : Tour 1, Non. 14

Dans le faux échange avec les Ravens, No. 12 et 191 en échange du No. Acheté avec 76.

Trent McDuffie, CB, Washington

Vikings, Derek Stingley Jr. comme et le coin LSU semble être un choix évident s’il est disponible au numéro 12. Mais alors que les actions de Stingley augmentent, les Vikings profitent de l’opportunité commerciale et obtiennent toujours McDuffie, qui? Vous devrez devenir un peu plus fort dans la NFL, mais cela semble être l’un des meilleurs coins de protection de sa catégorie.

Autres possibilités :

Jameson Williams, WR, Alabama. Il s’est déchiré le ligament croisé antérieur lors du match de championnat national, mais si les Vikings se sentent suffisamment bien pour son rétablissement, ils pourraient le faire jouer contre Justin Jefferson au premier tour. Garrett Wilson de l’État de l’Ohio pourrait également valoir la peine d’être consulté en tant qu’acheteur de nids astucieux.

George Karlaftis, DE, Purdue. Le passeur ajoute de la puissance pure au premier tour du repêchage; Elle pourrait jouer en tant que secondeur ou secondeur dans la NFL, mais pourrait commencer comme une manche 3-4 avec Danielle Hunter en tant que défenseure extérieure.

DEUXIÈME ÉLECTION : Tour 2, No. 46

Drake Jackson, LB, USC

Jackson, ci-dessus, a eu 21 ans la semaine dernière et aura besoin de temps pour se développer dans la NFL, mais lors de sa dernière saison avec les Troyens, il a été un passeur efficace et pourrait compléter Hunter et Za’Darius Smith dans la défense d’Ed Donatell.

Autres possibilités :

Boye Mafe, LB, Minnesota. Les Vikings ont passé du temps avec Mafe avant le repêchage et il aurait pu être intéressé par le Round 2 en tant qu’acolyte dynamique.

Desmond Ridder, QB, Cincinnati. Les Vikings prendraient-ils un quart-arrière aussi haut? Ils ont rencontré Ridder à la moissonneuse-batteuse et il y a lieu de le défendre, surtout s’ils ne sont pas satisfaits du développement de Kellen Mond ou s’ils veulent une autre option pour l’avenir au-delà de Kirk Cousins.

ÉLECTION TROISIÈME : Tour 3, No. 76

Cole Strange, G, UT Chattanooga

En haut à gauche, Strange brille plus pour sa rapidité latérale que pour sa force pure et devra affiner sa capacité d’amarrage contre les gros tacles défensifs de la NFL. Il l’a rencontré deux fois avant que les Vikings ne s’enrôlent; Si les Vikings voient en lui le possible successeur de Garrett Bradbury, il peut rester sur ses gardes ou déménager au quartier général.

Autres possibilités :

Kellen Diesch, T, État de l’Arizona. Il a excellé dans la protection contre la rouille à l’université et bien qu’il ait besoin de se renforcer, sa capacité athlétique est dans le moule de Brian O’Neill ; Cela peut être un swing utile dans la NFL.

Kingsley Enagbare, LB, Caroline du Sud : Les Vikings auraient besoin de lui pour être plus constant dans la NFL, mais c’est un autre putter athlétique avec une grande production collégiale en raison de ses mains fortes.

QUATRIÈME ÉLECTION : Tour 3, No. 80

Dans le commerce de contrefaçon avec les Texans, No. Acquis au quatrième tour de 2023 pour 77.

Kerby Joseph S, Illinois

En rencontrant les Vikings à la moissonneuse-batteuse, Joseph ci-dessus a démontré une habileté à infliger des revirements qui pourraient être un élément clé de la défense de Donatell. Il est intervenu cinq fois la saison dernière et donnerait aux Vikings une autre option de sécurité approfondie pour leur forfait de couverture.

Autres possibilités :

Roméo Doubs, WR, Nevada. Il a rencontré les Vikings lors d’un match d’avant-projet la saison dernière après avoir capté 80 passes sur 110 buts en tant que premier choix de Carson Strong. Malgré sa fiche de 6-2 et son poids de 200 livres, Doubs devra probablement être plus physique dans la NFL.

Marcus Jones, CB, Houston. Les Vikings ont eu une réunion de pré-repêchage avec Jones, qui n’a que 5 à 8 ans mais excelle dans les équipes spéciales universitaires et a démontré un talent pour faire de gros jeux dans le journal télévisé. Il a réussi cinq plaqués et 12 erreurs de passe l’an dernier.

CINQUIÈME ÉLECTION : Tour 5, No. 156

Kalon Barnes, CB, Baylor

Il y a un certain risque ici, étant donné la propension de Barnes à perdre sa position dans le district, et Barnes ci-dessus a déjà 23 ans. Mais sa vitesse (il courait 40 mètres en 4,23 secondes) lui permet d’améliorer sa couverture, et il a la taille et le tempérament pour grandir en position.

Autres possibilités :

Matt Waletzko, T, Dakota du Nord. Le produit Rocori se démarque avant le repêchage par ses caractéristiques physiques (7 pi-1 d’envergure et 5,03 40). Il devra travailler sur le bas de son corps dans la NFL, mais ses dimensions pourraient lui valoir le détour ici.

Pierre Strong, RB, État du Dakota du Sud : Un temps de 4,37 40s sur la moissonneuse-batteuse a stimulé le stock de repêchage de Strong et a le potentiel d’être une grande menace dans la NFL où il peut frapper la ligne offensive à toute vapeur.

ÉLECTION SIX : Round 6, No. 184

Daniel Bellinger, TE, État de San Diego

Bellinger, ci-dessus, de l’école d’études supérieures d’O’Connell, se glisse rapidement dans une finition difficile à passer dans une infraction qui perd Tyler Conklin et compte sur le retour en bonne santé d’Irv Smith. Il devra s’améliorer en tant que bloqueur courant dans la NFL.

Autres possibilités :

Derion Kendrick, CB, Géorgie. Deux interceptions lors de la victoire des Bulldogs en demi-finale contre le Michigan ont mis en évidence son meilleur trait : les compétences de balle. L’ancien mitrailleur large n’a pas de vitesse d’élite dans le coin, mais il peut bien faire dans un schéma de zone où il peut garder les yeux sur le quart-arrière.

Brock Purdy, QB, État de l’Iowa. Purdy était l’un des passeurs les plus précis du football universitaire l’année dernière et a montré un talent pour abandonner la pression dans sa poche. Il n’allait pas faire exploser qui que ce soit avec la force de son bras et aurait besoin de perfectionner ses compétences d’artisanat, mais il pourrait donner aux Vikings un autre passeur de développement.

SEPTIÈME ÉLECTION : Round 6, No. 192

Kyle Phillips, WR, UCLA

Après avoir examiné les récepteurs larges au début du repêchage, les Vikings proposent un récepteur de fente au-dessus de Phillips qui joue presque exclusivement au collège. Il a été le premier boursier de Chip Kelly à UCLA dans le premier emploi de Kelly après avoir travaillé avec Kwesi Adofo-Mensah et O’Connell à San Francisco. Phillips a battu Derek Stingley pour un touché en 2021, mais devra s’améliorer dans les virages.

Autres possibilités :

Eyioma Uwazurike, DT, État de l’Iowa. Il est d’une longueur et d’une taille énormes pour la NFL et pourrait rejoindre la rotation de l’équipe défensive des Vikings avec Harrison Phillips, Dalvin Tomlinson et Armon Watts.

Brian Robinson, RB, Alabama. Alors qu’Alexander Mattison se prépare à entrer dans le casting libre après la saison, les Vikings pourraient se tourner vers Robinson s’ils voulaient ajouter un autre dos physique au groupe derrière Dalvin Cook.

HUITIÈME ÉLECTION : Tour 7, No. 250

Ty Davis-Price, RB, LSU

Le Davis-Price ci-dessus pourrait probablement passer un an dans une pièce avec Cook, Mattison et Tick Nwangwu avant de jouer un rôle plus important. Bien qu’il soit assez grand pour être un coureur physique dans la NFL, il devra améliorer sa capacité de prise de décision sur les courses. Si l’entraîneur des porteurs de ballon Curtis Modkins peut se connecter avec lui, les Vikings pourraient avoir quelque chose.

Autres possibilités :

Aaron Hansford, LB, Texas A&M. Il a montré un potentiel en tant que lanceur de passes qui pourrait obtenir une couverture avec les Aggies, bien qu’il devra réduire le nombre d’interceptions manquées s’il veut réussir dans la NFL.

Michael Maietti, C, Missouri. La dernière saison de Maietti dans le Missouri a été particulièrement impressionnante car il n’a autorisé que deux sacs pour commencer chaque match. C’est un peu petit (6-1 290 livres) pour la NFL, mais il s’intègre bien dans une équipe de piste de zone où il a une chance de se muscler.

Leave a Reply

Your email address will not be published.